Le dispositif d’aide à l’allaitement

Le dispositif d’aide à l’allaitement est un appareil qui permet à la mère allaitante de donner un supplément de lait maternel, de formule, ou d’eau glucosée additionnée ou non de colostrum sans utiliser de biberon. L’usage de tétines artificielles au départ pourrait « habituer » le bébé au biberon ou pourrait créer une « confusion sein-tétine », particulièrement lorsque l’allaitement n’est pas encore bien établi ou si le débit de lait est lent à cause d’un problème de production. En fait, le bébé connaît son affaire ! Si en prenant le sein, il ne reçoit que peu de lait ou si le flot est lent et que par la suite, avec le biberon, le flot est rapide et continu, il se rendra vite à l’évidence, surtout dans les premiers jours. Former les liens affectifs est important mais pour lui, sa faim a priorité.

Une meilleure prise du sein permettra au bébé de recevoir plus facilement le lait, particulièrement si la production de sa mère n’est pas abondante. Durant les premiers jours, il peut sembler que la mère n’ait pas beaucoup de lait; toutefois, elle a exactement la quantité appropriée de lait nécessaire au nouveau-né (visionnez la vidéo du bébé de deux jours de vie et regardez-le boire à merveille; faites-en la comparaison avec les autres bébés plus âgés sur les autres vidéos aux sites www.drjacknewman.com ou www.nbci.ca) Oui, il y a du lait même si on voudrait « prouver » le contraire en utilisant un tire-lait. La quantité obtenue par un tire-lait ne prouve rien. De plus, les tire-laits ne fonctionnent pas si bien quand le lait est en moindre quantité (mais en quantité normale aux premiers jours, comme prévu par la nature). Il faut noter ici que personne ne peut dire si oui ou non il y a suffisamment de lait en pressant le sein de la mère pour essayer d’en faire jaillir. Une bonne prise du sein est importante pour aider le bébé à recevoir ce lait disponible. La mère dont le bébé prend mal le sein pourra avoir de la douleur aux mamelons et le bébé ne recevant pas le lait disponible voudra être au sein pendant de longues périodes, aggravant la douleur. Donc, nous aurons un vrai « cercle vicieux » qui toutefois peut-être évité.

Bien que les tétines ne causent pas toujours de problèmes, leur usage rarement améliore une mauvaise situation et habituellement empire les choses. Les « nouvelles tétines » ne sont pas meilleures que les autres : le marketing est bon ! Le dispositif d’aide à l’allaitement est de beaucoup la meilleure façon de supplémenter, si le supplément est vraiment nécessaire. Toutefois, une bonne prise du sein permettra au bébé de recevoir plus de lait et ainsi, il sera souvent possible d’éviter les suppléments. Le dispositif d’aide à l’allaitement est préférable à la seringue, à la tasse, à l’alimentation au doigt ou à d’autres méthodes puisque le bébé est au sein et qu’il tète. Les bébés apprennent tout comme les adultes, par la pratique. De plus, le bébé qui reçoit le supplément en tétant au sein reçoit aussi du lait du sein. Les mérites de l’allaitement ne se limitent pas seulement au lait maternel.

Pourquoi le dispositif est-il préférable ?

  1. Les bébés apprennent à téter en tétant.
  2. Lles mères apprennent à allaiter en allaitant.
  3. Le bébé continue à recevoir du lait de sa mère en même temps qu’il reçoit le supplément.
  4. Le bébé ne rejettera pas le sein, ce qui pourrait être fort possible en recevant un supplément d’une autre manière.
  5. Les mérites de l’allaitement ne se limitent pas au lait maternel.

Qu’est-ce que le dispositif ?

Le dispositif d’aide à l’allaitement consiste en un contenant pour le supplément, habituellement un biberon, où l’on a agrandi le trou de la tétine, et une longue et fine sonde qui sort de ce contenant. Les dispositifs manufacturés sont disponibles et sont plus facile à utiliser dans certaines situations, mais pas nécessairement. Ils sont particulièrement utiles quand leur usage devient nécessaire pour un bébé plus âgé, quand une mère doit donner des suppléments aux jumeaux, quand l’usage d’un dispositif sera de longue durée ou quand l’usage d’une version improvisée pose un problème. Bien qu’il ne soit pas bon marché, le dispositif manufacturé n’est pas plus cher que le coût de formules pour une durée de deux semaines. Notez s’il vous plaît : Utiliser une sonde avec seringue, avec ou sans piston, au lieu de l’appareil improvisé décrit plus haut, semble inutilement compliqué et ne rajoute rien à l’efficacité de la technique. Au contraire, il est encombrant et le fait de pousser le lait dans la bouche du bébé ne lui enseigne pas à téter car il reçoit du lait même en tétant mal.

L’utilisation du dispositif improvisé
Le mode d’emploi devrait être démontré par une personne d’expérience dans l’aide à l’allaitement (visionnez vidéos aux sites www.drjacknewman.com ou www.nbci.ca).
  1. Premièrement, le bébé prend le sein puis la sonde est introduite dans la bouche du bébé au moment opportun après avoir au moins tété des deux seins. Si le bébé prend bien le sein, il recevra mieux le lait et il sera alors plus facile d’utiliser le dispositif et ainsi, les suppléments seront nécessaires pour une moins longue durée. Le sein doit être délicatement poussé afin de laisser apparaître le coin de la bouche du bébé et, en tenant la sonde entre l’index et le pouce, on l’introduit dans le coin de la bouche, droit vers le fond de la bouche, tout en la dirigeant légèrement vers le palais (visionnez le clip vidéo Introduction d’une sonde d’un dispositif d’aide à l’allaitement aux sites www.drjacknewman.com ou www.nbci.ca). La sonde est bien en place quand le supplément liquide commence à avancer assez rapidement à l’intérieur du tube. Il n’est pas habituellement nécessaire de remplir le tube de liquide avant de mettre la sonde dans la bouche du bébé.
  2. Ou bien, le bébé prend en même temps le sein et la sonde qui est placée le long du sein et du mamelon de sa mère. Si la prise du sein est bonne, l’usage du dispositif est facile. Le bébé aura de moins en moins besoin de supplément à mesure que sa prise du sein s’améliore. Donc, il est très important que le bébé soit dans une bonne position et qu’il prenne le sein correctement.
  3. La sonde peut être fixée au sein avec du ruban adhésif mais ceci n’est pas vraiment nécessaire.
  4. Pour bien fonctionner, la sonde ne doit pas dépasser le bout du mamelon et doit aller seulement un peu plus loin que les gencives du bébé. Le dispositif semble mieux fonctionner quand la sonde est placée dans le coin de la bouche du bébé et quand elle entre en ligne droite dans la bouche, au-dessus de la langue. Dirigez-la légèrement vers le palais du bébé. Cela peut aider si la mère tient la sonde en place avec ses doigts car certains bébés ont tendances à déplacer le tube avec leur langue.
  5. Le contenant du supplément ne doit pas être placé plus haut que la tête du bébé. Si le dispositif fonctionne seulement en mettant le contenant plus haut, quelque chose cloche. Placez le contenant plus haut seulement si le médecin ou si un professionnel de la santé le demande, par exemple, dans le cas d’un refus du sein.
  6. Il est préférable d’utiliser la sonde afin que le bébé continue de boire au sein. Suivez le Protocole pour gérer l’ingestion de lait. Allaitez votre bébé des deux seins avant d’ajouter le supplément. Il est plus facile pour certaines mères de ne pas utiliser le dispositif durant la nuit. Il vaut mieux donner le supplément plus souvent et en plus petites quantités; par exemple, donner huit suppléments par jour, de 30 ml à chaque tétée plutôt que de donner le supplément en deux doses de 120 ml.

    Ne coupez pas la sonde, elle deviendrait tranchante. Elle fonctionne bien telle quelle !
  7. Le bébé ne devrait pas prendre 1 heure pour recevoir 30 ml de lait avec le dispositif. Si cela est le cas, la sonde n’est probablement pas bien en place, le bébé ne prend pas bien le sein ou les deux possibilités. Si le dispositif fonctionne bien, 15 à 20 minutes suffiront pour prendre 30 ml de supplément.
  8. Un petit truc : pour faciliter les choses, portez un chemisier où vous placerez le biberon dans la poche ou encore, placez le biberon sous la bretelle de votre soutien-gorge.

Le nettoyage

  1. Ne faites pas bouillir la sonde du dispositif improvisé.
  2. Après usage, nettoyez le biberon et la tétine normalement. Ne faites pas bouillir la sonde. Elle doit être vidée et rincée à l’eau chaude (aspirez de l’eau chaude dans le tube) et suspendre pour sécher. Le savon peut être utilisé mais un bon rinçage est nécessaire. Les sondes peuvent raidir après quelques jours d’usage, donc il faut les remplacer.

Le sevrage du bébé du dispositif d’aide à l’allaitement
  1. Gardez contact avec la clinique d’allaitement pour les conseils au sujet du sevrage du dispositif. Consultez le feuillet Protocole pour gérer l’ingestion de lait.
  2. Le sevrage peut s’effectuer rapidement mais peut aussi prendre plusieurs semaines. Ne vous découragez pas et ne forcez pas le sevrage. Habituellement, la quantité de lait requise dans le dispositif augmente pendant une certaine période avant de commencer à diminuer. Tout ce processus peut prendre de deux à huit semaines ou plus bien que certains mères ont eu besoin du dispositif pendant quelques jours seulement alors que d’autres n’ont pas pu s’en passer jusqu’à ce que leur bébé prennent bien les solides. Une amélioration soudaine peut parfois survenir après une longue période sans changement.
  3. Observez bien le bébé quand il tète. Si vous ne savez pas reconnaître si le bébé boit et reçoit du lait, regardez les vidéos aux sites www.drjacknewman.com ou www.nbci.ca. Mettez le bébé au sein, laissez-le au sein aussi longtemps qu’il tète et boit, puis utilisez la compression du sein (voyez le feuillet La compression du sein) pour qu’il continue à boire. Répétez la même chose à l’autre sein. Vous pouvez lui offrir de nouveau le premier sein et ainsi de suite aussi longtemps qu’il boit. Lorsque vous avez « fini » des deux côtés, introduisez la sonde dans la bouche du bébé. Laissez-le téter jusqu’à ce qu’il soit rassasié.
Questions ? Allez d’abord, aux sites www.nbci.ca ou www.drjacknewman.com. Si vous n’y trouvez pas les renseignements qu’il vous faut, cherchez Contact Us, envoyez-nous un courriel avec les données demandées. Vous pouvez aussi trouver des renseignements dans le livre L’Allaitement : Comprendre et Réussir avec le Dr. Jack Newman (disponible aussi en anglais) ou le DVD du même titre (qui peut être visionné, sur le même DVD en anglais ou avec sous titres espagnols, portugais et italiens), ou The Latch Book and Other Keys to Breastfeeding Success (disponible seulement en anglais).

Pour obtenir un rendez-vous à notre clinique, s'il vous plaît visitez www.nbci.ca, imprimez et lisez la réponse automatique que vous recevrez. S’il vous est difficile d’envoyer un courriel, téléphonez au (416) 498-0002.

Feuillet d’information Le dispositif d’aide à l’allaitement, 2009©
La version originale en anglais « Lactation Aid » par Jack Newman et Édith Kernerman 2009©
 

Tous nos feuillets peuvent être copiés et distribués sans autre permission à condition de ne pas être utilisés dans quelque contexte que ce soit qui

breastfeeding inc.
1255 Sheppard Avenue East
Toronto, M2K 1E2

PH: 416-498-0002
FAX: 416-498-0012